dim 3 fév 2008

La maladie d'amour au Japon, bientôt remboursée par la sécu ?

03 02 2008
Actu Medias et Web

Qui disait que les asiatiques avaient dix ans d'avance seulement sur la technologie ? Les faits sont là, le chagrin d'amour pour l'entreprise japonaise Hime & Company peut être un motif d'absence au travail, rémunéré bien évidemment. A quand cela chez les usines automobiles françaises pour nous éviter des régulateurs de vitesse défaillants ?

Un extrait du communiqué de presse paru sur Yahoo! (http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080128/tod-japon-conges-cb1d00a_1.html) :

« TOKYO (Reuters) - Les employés d'une compagnie japonaise victimes d'un chagrin d'amour peuvent prendre des jours de congés payés après une rupture difficile, le nombre de journées pour maladie d'amour proposées progressant avec l'âge du salarié. »

Car concrètement, quand l'un de vos collègues enchaîne les erreurs ridicules dans ses tâches, comme se tromper de dossier et envoyer par erreur au mauvais client un courrier recommandé pour impayé, alors que ce dernier a toujours payé en temps et en heures et qu'il est fidèle à votre entreprise depuis 5 ans, ça n'est pas de l'incompétence, mais tout simplement une femme derrière qui a causé ces troubles.

« Hime & Company, société basée à Tokyo, explique que son initiative permet aux salariés en proie à un chagrin d'amour de se remettre avant de reprendre le travail plus détendus... et donc plus efficaces. »

Certes, une journée de repos après une rupture d'une relation longue de deux ans, c'est peu, mais au moins on évite de frapper son collègue qui parle tous les jours de sa copine et du week-end en amoureux qu'ils ont prévu à Venise, alors que vous venez de perdre la vôtre et que votre week-end, vous allez le passer à jouer au Solitaire (triste nom de jeu quand on y pense).

Sur ces quelques pensées bien sympathique, ce n'est pas tout mais demain boulot, la dure réalité de nos semaines françaises de 35 heures, dont les journées manquées pour cause de déprime sentimentale sont purement et simplement déduits de votre bulletin de salaire. Quand est-ce que la sécurité sociale les prendra en charge en France ? Oups, mauvaise idée.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.